2009.04.13

Platon avait tort.

 

Un cri, un appel à l’ordre, une déclaration.

 

L’être humain s’est construit un socle au-dessus de la nature sur lequel il a perché la pensée, sa pensée. 

 

Sa pensée, il en a fait son essence.  Il en a fait la différence, sa différence.  Depuis Platon peut-être, les hommes et les femmes croient que leurs pensées les élèvent aussi sur ce socle.  Leurs pensées, ils pensent, les extirpent du carcan du primitif, de l’animal.

 

Platon avait tort.  Les hommes et les femmes ont tort.

 

La pensée de l’homme, de la femme, est animale.  La pensée est un produit des gènes ancestraux qui obligent, qui assure, la perpétuité de l’espèce, au grand dam de l’individu.

 

La pensée humaine est essentiellement axée et dirigée par la survie, la procréation et la jouissance instantanée.  La jouissance instantanée assure la procréation, la procréation assure la survie de l’espèce.

 

Platon avait tort.

 

Ces toiles sont autant de clins d’œil à tous les philosophes qui perdent leur temps à insister que l’humain est autre chose qu’un animal.

 

J’ose.  Osez.

 

Plato was wrong.

 

A yell, a call to order, a declaration.

 

Humans have constructed a pedestal, above nature, where they have installed thinking; their thinking.

 

They have made thinking their essence.  Thinking has made the difference; their difference.  Since Plato, probably, humans have believed that thinking also puts them on the pedestal.  Thinking, they believe, extracts them from primal nature, from animals.

 

Plato was wrong.  So are humans.

 

Thinking in humans, is an animal function.  Thinking is a product of ancestral genetics that coerces and ensures the survival of the species, to the detriment of individuals.

 

Human thinking is essentially aimed and directed by survival, procreation and instant gratification.  Instant gratification ensures procreation and procreation ensures survival of the species.

 

Plato was wrong.

 

These paintings are a wink to all philosophers who spend useless time arguing that humans are not animals.

 

I dare.  I dare you.

Galerie Platon avait tort

Démarche              

Menu principal